CFA FHP - 144 avenue du Médoc – 33320 EYSINES - Tel : 05 33 09 19 19 - Email : contact@cfafhp-na.fr

Présentation du métier, objectifs et débouchés

Ce métier s’exerce en collaboration avec les médecins, le personnel soignant et d’autres professionnels de la rééducation.

La pratique de la masso-kinésithérapie comporte la promotion de la santé, la prévention, le diagnostic kinésithérapique et le traitement des troubles du mouvement ou de la motricité de la personne ainsi que des déficiences ou des altérations des capacités fonctionnelles.
La trame de son intervention est personnalisée et intègre la dimension globale du patient.

Dans l’exercice de son art, seul le Masseur-Kinésithérapeute est habilité à utiliser les savoirs disciplinaires et les savoir-faire associés d’éducation et de rééducation en masso-kinésithérapie qu’il estime les plus adaptés à la situation et à la personne, dans le respect des dispositions du code de déontologie.

Il utilise des techniques spécifiques (massages, étirements, contentions, relaxation neuromusculaire, applications de courants électriques, cryothérapie, balnéothérapie, presso-thérapie…) adaptées à chaque patient, pour mobiliser ou stimuler les tissus ou muscles endommagés ou altérés, pour effectuer une rééducation neuromusculaire, corrective ou compensatrice.

Dans le cadre des pathologies héréditaires, congénitales ou acquises, stabilisées ou évolutives impliquant une altération des capacités fonctionnelles, le Masseur-Kinésithérapeute met en œuvre des moyens manuels, instrumentaux et éducatifs et participe à leur coordination. Il concourt par ailleurs à la formation initiale, continue et à la recherche.

Il doit être en bonne santé physique et posséder de la résistance pour manipuler les patients, répéter les exercices, réaliser les massages et rester debout une partie de la journée. L’écoute et la patience sont également indispensables.

Le Masseur-Kinésithérapeute intervient sur prescription médicale :
– Identifie et évalue les potentiels et les capacités d’activité et de mouvement, en tenant compte des caractéristiques de chaque individu.
– Propose, en toute autonomie et en pleine responsabilité, en lien avec les autres professions de santé, un ensemble d’actions auprès des personnes pour préserver, développer, retrouver et suppléer les capacités fonctionnelles et le mouvement à tous les âges de la vie, lorsqu’ils sont perturbés par les traumatismes, la maladie et le vieillissement, l’ignorance ou la négligence.
– Optimise le fonctionnement de l’individu, pour ce qui concerne le mouvement, au niveau de ses structures et fonctions, de son activité et de sa participation à la société ;
-Vise à réduire les déficiences, les limitations d’activités et les restrictions de participation à la société du patient, de façon à minimiser son handicap et le rendre acteur de la gestion de sa santé et de son autonomie
Exerçant le plus souvent en libéral, le kiné peut être salarié d’un hôpital, d’un établissement thermal ou d’un centre de rééducation fonctionnelle. Il peut également exercer au sein des services de santé de l’armée, ou dans un hôpital militaire.

Le Masseur Kinésithérapeute peut exercer dans diverses structures

  • Hôpitaux
  • Structures d’accueil pour personnes âgées
  • Structures d’accueil pour personnes handicapées
  • En libéral
  • Cliniques
  • Cabinets libéraux
  • Etablissements de soins de suite

Les perspectives possibles

Une fois obtenu le diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute, les diplômés ont la possibilité de:
– Poursuivre en 2e année de Master dans des domaines qui ont une relation avec la masso-kinésithérapie (biomécanique, neurologie, handicap, etc.)
– S’inscrire dans un Diplôme Universitaire (DU) ou un diplôme Inter-Universitaire (DIU) en lien avec l’exercice du métier de masseur-kinésithérapeute
– Sous certaines conditions, les kinésithérapeutes peuvent poursuivre des études médicales (médecine, de pharmacie, d’odontologie ou de maïeutique) sans passer par la première année des études de santé (sur dossier et après jury d’admission)

> Consulter le Décret n°2019-1125 du 4 novembre 2019 relatif à l’accès aux formations de médecine, de pharmacie, d’odontologie et de maïeutique.

> Consulter la liste des Masters, Doctorats et diplômes universitaires ouverts aux professionnels paramédicaux

Le métier de Masseur Kinésithérapeute en image

La formation de Masseur-Kinésithérapeute en apprentissage

Se former à la profession de masseur kinésithérapeute est possible par la voie de l’apprentissage depuis plusieurs années. Pourtant, cette possibilité reste peu exploitée par les étudiants. Certains semblent même ignorer qu’elle existe, alors que ce serait une solution envisageable pour ceux qui ont des difficultés financières ou qui souhaitent faire davantage de pratique.

ll est vrai que ce cursus offre certains avantages : En effet, travailler en alternance permet de décrocher son diplôme d’état sans frais de formation et de bénéficier d’une rémunération progressive en fonction de l’âge et de l’année d’étude. En outre, un apprenti est exonéré d’impôt sur le revenu dans la limite du SMIC annuel.

En choisissant la formation en apprentissage pour devenir masseur kinésithérapeute, l’apprenti sera directement immergé dans une équipe médicale. L’un des principaux atouts de l’alternance reste le fait que la pratique est acquise bien plus vite que pour une formation classique et aussi que le réseau tissé avec les équipes permet à l’apprenti de décrocher plus facilement les stages ainsi qu’une proposition d’embauche à l’issue du contrat d’apprentissage correspondant à son projet professionnel.

Le plus délicat reste de trouver un employeur potentiel. Beaucoup d’étudiants trouvent leur employeur via leurs réseaux. Il arrive aussi que, suite à un stage qui se soit très bien passé, l’étudiant intègrent ensuite l’équipe en apprentissage.
Le CFA FHP Nouvelle Aquitaine accompagne à la recherche d’un contrat d’apprentissage et conseille sur la rédaction du CV, de la lettre de motivation, sur les entretiens de recrutement et sur la démarche de recherche de contrat. Car chercher un contrat d’apprentissage c’est comme chercher un emploi !

Pour tous ceux qui veulent tenter l’expérience, voici quelques clés pour réussir par la voie de l’alternance. Tout d’abord, en ce qui concerne le contrat d’apprentissage, il s’agit d’un véritable contrat de travail à durée déterminée, ce qui signifie qu’il est régi par le Code du travail. Petite spécificité, sa signature est parfois assortie d’un « engagement moral » qui incite l’apprenti à continuer à exercer dans son établissement employeur après obtention du diplôme le temps équivalent au contrat d’apprentissage. En effet, même si au niveau législatif, il n’y a pas d’engagement obligatoire à ce jour, l’employeur préfère toujours avoir un retour sur investissement. Bien sûr, après la signature du contrat, une période d’essai de 45 jours est également en vigueur. Pendant cette période, les deux parties peuvent rompre le contrat sans préavis, ni indemnité.

Enfin, l’apprenti étant un salarié comme les autres, il bénéficie des mêmes droits et demeure soumis aux mêmes obligations. Par exemple, il bénéficie des congés payés comme l’ensemble des autres travailleurs (normalement 2,5 par mois).

Les pré-requis

  • Être admis au sein de l’un des Instituts de Formation en Masso kinésithérapie (IFMK) (voir liste de nos Instituts de Formation partenaires),
  • Être âgé de moins de 30 ans à la signature du contrat d’apprentissage,
  • Avoir validé sa première année de formation,

La limite d’âge de vingt-neuf ans révolus n’est pas applicable dans les cas suivants :

  • Lorsque le contrat ou la période d’apprentissage proposés fait suite à un contrat ou à une période d’apprentissage précédemment exécutés et conduit à un niveau de diplôme supérieur à celui obtenu à l’issue du contrat ou de la période d’apprentissage précédents ;
  • Lorsque le contrat d’apprentissage est souscrit par une personne à laquelle la qualité de travailleur handicapé est reconnue ;
  • Lorsque le contrat d’apprentissage est souscrit par une personne inscrite en tant que sportif de haut niveau sur la liste mentionnée au premier alinéa de l’article L. 221-2 du code du sport.
  • Lorsqu’il y a eu rupture de contrat pour des causes indépendantes de la volonté de l’apprenti ou suite à une inaptitude physique et temporaire de celui-ci ;
  • Lorsque le contrat d’apprentissage est souscrit par une personne qui a un projet de création ou de reprise d’entreprise dont la réalisation est subordonnée à l’obtention du diplôme ou titre sanctionnant la formation poursuivie (exemple : dispositif d’aide individualisée Acre, Nacre ou Cape);

La durée de l’apprentissage

Si la durée de la formation de Masseur Kinésithérapeute en formation initiale est de 4 ans, précédée d’une première année universitaire validée (prioritairement PACES), cette formation est accessible à l’apprentissage à l’issue de la DEUXIEME année de formation.

La durée de la formation par la voie de d’apprentissage peut donc varier :
-à partir de la 2ème année d’étude, la durée du contrat d’apprentissage sera de trois ans,
-à partir de la 3ème année d’étude, la durée du contrat d’apprentissage sera de deux ans.
-à partir de la 4ème année d’étude, la durée du contrat d’apprentissage sera d’un an.
La durée du contrat d’apprentissage peut être prolongée en cas d’échec à l’examen.

La spécificité de la formation en apprentissage

Le statut de l’apprenti : les conditions de travail de l’apprenti sont les mêmes que celles soumises aux autres salariés de l’établissement ou du service.

Période d’essai : la durée est de 45 jours consécutifs ou non, de formation pratique en entreprise effectuée chez l’employeur.

Temps de travail : l’apprenti(e) réalise 35 heures par semaine en alternant les cours en institut et les périodes de stage selon un planning établi par l’institut de formation.

Les congés payés : Conformément au Code du travail et sous réserve de dispositions contractuelles et conventionnelles plus favorables : l’apprenti capitalise 5 semaines de congés par an correspondant à 2,5 jours ouvrables de congés par mois travaillé pendant la période de référence.

L’apprenti alterne les cours à l’Institut, les périodes de stage et le temps de présence chez son employeur.

L’apprenti réintègre l’établissement employeur pendant la planification des vacances scolaires de l’IFMK (soit 12 semaines par an déduites des 5 semaines de congés) correspondant aux périodes sans cours et sans stages selon le planning élaboré par l’IFMK (voir référentiel des activités autorisées pour les apprentis Masseurs-Kinésithérapeute en dehors des stages communiqué par le CFA ).

Les stages en « entreprise » peuvent s’effectuer en totalité chez l’employeur, sauf ceux liés à une discipline que l’établissement n’est pas, par nature, en mesure de proposer.

Afin de répondre au référentiel de formation, et en fonction des typologies de stage restant à valider par l’apprenti, Il est donc prévu que certains stages se déroulent sur des terrains de stage en dehors de l’employeur.

Dans ce cas des conventions inter-établissements sont nécessaires (le CFA se charge de les établir).

En fin de 3e année (K3) : l’apprenant doit avoir parcouru les trois champs cliniques : musculo-squelettique ; neuromusculaire ; respiratoire, cardio-vasculaire, interne et tégumentaire

Les stages pratiques des apprentis sont programmés en priorité au sein des établissements employeurs et adaptés en fonction de leurs spécialités.

Chaque parcours de stage sera étudié en collaboration avec l’employeur et l’IFMK.

Le lieu de l’apprentissage

La signature d’un contrat d’apprentissage peut se faire avec tout établissement de santé public ou privé (hôpitaux, cliniques, établissement d’accueil de personnes âgées, établissement de santé mentale, etc…) sur tout le territoire de la région Nouvelle-Aquitaine (à noter que le CFA FHP NA guide l’apprenti dans sa recherche d’employeur).

La signature entre les parties peut intervenir jusqu’à 3 mois avant le jour de la rentrée en formation.

La formation théorique a lieu dans l’IFMK partenaire où l’apprenti est inscrit (voir liste des IFMK partenaires).

Le coût de la formation en apprentissage et les avantages

Gratuité de la formation.
Prise en charge de l’intégralité des frais de scolarité (frais d’inscription + coût pédagogique + Contribution à la Vie Etudiante et de Campus (CVEC).

Des aides financières au permis de conduire, hébergement et restauration, vêtements professionnelles, prêt d’ordinateur, fonds social peuvent également être octroyées aux apprentis sous conditions d’éligibilité.

Pour plus d’information consulter la rubrique « Les aides et avantages » sur la page « Apprenti » de notre site internet.

Le contenu de la formation

Les activités et compétences précises du Masseur Kinésithérapeute sont formalisées dans un référentiel. Ils formalisent les capacités devant être maîtrisées par les professionnels et attestées par l’obtention du diplôme d’Etat de Masseur Kinésithérapeute.

La réforme de 2015 a instauré onze compétences qui se distinguent en deux groupes :

  • les compétences 1 à 5 qui sont les compétences cœur de métier ;
  • Les compétences cœur de métier :

Les cinq premières compétences sont appelées les compétences cœur de métier car elles sont, par définition, à la base de toutes les situations rencontrées dans notre profession ! Ces cinq compétences peuvent en effet être considérées comme celles qui sont le plus orientées sur le soin à proprement parler, d’où leur appellation « cœur de métier ».

  • les compétences 6 à 11 qui sont les compétences réflexives sur l’exercice professionnel, qu’on peut considérer comme des compétences transversales aux cinq premières.

Compétence 1 : Analyser et évaluer sur le plan kinésithérapique une personne, sa situation et élaborer un diagnostic kinésithérapique
Compétence 2 : Concevoir et conduire un projet thérapeutique en masso-kinésithérapie, adapté au patient et à sa situation
Compétence 3 : Concevoir et conduire une démarche de promotion de la santé, d’éducation thérapeutique, de prévention et de dépistage
Compétence 4 : Concevoir, mettre en œuvre et évaluer une séance de masso-kinésithérapie
Compétence 5 : Établir et entretenir une relation et une communication dans un contexte d’intervention en masso-kinésithérapie
Compétence 6 : Concevoir et mettre en œuvre une prestation de conseil et d’expertise dans le champ de la masso-kinésithérapie
Compétence 7 : Analyser, évaluer et faire évoluer sa pratique professionnelle
Compétence 8 : Rechercher, traiter et analyser des données professionnelles et scientifiques
Compétence 9 : Gérer ou organiser une structure individuelle ou collective en optimisant les ressources
Compétence 10 : Organiser les activités et coopérer avec les différents acteurs
Compétence 11 : Informer et former les professionnels et les personnes en formation

La durée des enseignements

Durée des enseignements sur 4 ans :

La formation conduisant au diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute est organisée en 2 cycles de 4 semestres, soit 4 années.

Le 1er cycle apporte les enseignements scientifiques, méthodologiques et professionnels fondamentaux nécessaires à la compréhension des problèmes de santé et des situations cliniques rencontrées en kinésithérapie. Le 2nd cycle développement des compétences diagnostiques et d’intervention kinésithérapique dans tous les champs d’exercice de la profession.

Le cycle 1 des études de kinésithérapeute occupe les 1ère et 2ème année et s’articule autour des enseignements et tâches suivants :
– Santé publique
– Sciences humaines et sciences sociales
– Sciences biomédicales
– Sciences de la vie et du mouvement
– Sémiologie, physiopathologie et pathologie dans le champ musculo-squelettique
– Théories, modèles, méthodes et outils en kinésithérapie
– Évaluation, techniques et outils d’intervention dans les principaux champs d’activité
– Méthodes de travail et méthodes de recherche
– Anglais
– Démarche et pratique clinique : élaboration du raisonnement professionnel et analyse réflexive
– Stages

Le cycle 2 des études de kinésithérapeute occupe les 3èmes et 4èmes années et s’articule autour des enseignements et tâches suivants :
– Droit, législation et gestion d’une structure
– Sémiologie, physiopathologie et pathologie
– Physiologie, sémiologie et physiopathologie spécifiques
– Évaluation, techniques et outils d’intervention
– Théories, modèles, méthodes et outils en rééducation et réadaptation
– Interventions spécifiques en kinésithérapie
– Intervention du kinésithérapeute en santé publique
– Démarche et pratique clinique : conception du traitement et conduite de l’intervention
– Anglais professionnel
– Méthodes de travail et méthodes de recherche
– Mémoire
– Analyse et amélioration de la pratique professionnelle
– Stages et clinicat

Les enseignements sur les quatre années se répartissent de la façon suivante :
Fondé sur une première année universitaire validée (60 ECTS), le référentiel de formation décrit une formation professionnelle spécifique de masseur-kinésithérapeute articulée autour de huit semestres (de 30 ECTS) et de 2 cycles avec le 1er cycle (S1 à S4) et le 2e cycle (S5 à S8).
Il propose des unités d’enseignement (UE) qui sont de quatre types :
– des unités d’enseignement de savoirs dits « contributifs » aux savoirs dans le domaine de la masso-kinésithérapie;
– des unités d’enseignement de savoirs constitutifs des compétences dans le domaine de la masso-kinésithérapie;
– des unités d’intégration des différents savoirs permettant leur mobilisation en situation d’intervention en kinésithérapie;
– des unités de méthodologie et de savoirs transversaux.

Les objectifs pédagogiques, les contenus et modalités d’évaluation sont décrits dans les fiches pédagogiques des unités d’enseignement en annexe IV de l’arrêté. Ces documents sont mis à disposition des enseignants et des étudiants

Le référentiel de formation du diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute est constitué de trois domaines de formation composés de 32 unités d’enseignement. Il permet d’offrir une progression pédagogique cohérente dans l’objectif d’acquisition des onze compétences du référentiel.
Les trois domaines sont:
1. Les enseignements fondamentaux.
2. Sciences et ingénierie en kinésithérapie.
3. Approfondissement et professionnalisation.

Chaque UE contribue à l’acquisition des compétences du référentiel.

Pour plus de renseignements : Référentiel de formation

La validation et l'évaluation du diplôme masseur kinésithérapeute

Evaluations écrites de connaissances, études de cas, travaux de groupe, mémoire de fin d’études.

Les modalités d’évaluation sont décrites dans les fiches pédagogiques des unités d’enseignement en annexe IV de l’arrêté. Ces documents sont mis à disposition des enseignants et des étudiants.

Le référentiel donne lieu à l’attribution des crédits conformément au système européen de transferts de crédits, « European Credits Transfert System » (ECTS).
Cette reconnaissance favorise la mobilité étudiante et professionnelle. Le principe qui préside l’affectation des crédits est de 30 crédits par semestre de formation et de 60 crédits par année.

Pour plus de renseignements : Référentiel de formation

La formation de Masseur Kinésithérapeute est un Diplôme d’Etat de niveau 7

Le diplôme d’état de Masseur Kinésithérapeute s’obtient par l’obtention des 240 crédits européens correspondant à l’acquisition des onze compétences du référentiel défini à l’annexe II

  • 198 crédits européens pour les unités d’enseignement,
  • 42 crédits européens pour la formation clinique en stage

Dates clés pour entrer en apprentissage

Nos instituts de formation partenaires font leur rentrée en septembre de chaque année.

L’inscription auprès de l’IFMK se fait via transmission au CFA d’un dossier de candidature de mai à août .

Pour les futurs apprentis-es masseur kinésithérapeute les inscriptions auprès des instituts de formation sont accessibles en apprentissage à compter de la deuxième année de formation *

Selon les conditions suivantes :

  • Être sélectionnée à l’issu d’un entretien avec un employeur pour un contrat d’apprentissage
  • Transmettre au CFA le dossier administratif comprenant :
    • Fiche contact dûment complétée
    • Une lettre de motivation avec description du projet professionnel de l’apprenti-e
    • Un CV
    • Bilans de stages des semestres précédemment validés
    • Relevés de notes des semestres précédemment validés

Méthodes pédagogiques

Les apprenants bénéficient de cours magistraux, travaux dirigés, exposés, analyses de situations clés, travaux de groupe, de recherche, travail personnel, suivi pédagogique, support vidéo, mises en situation et travaux dirigés leur permettant l’évaluation de leurs compétences de terrain.

La notion de charge de travail de l’étudiant prend en compte toutes les activités de formation (cours, séminaires, stages, mémoire, travail personnel, évaluations..) et toutes les formes d’enseignement (présentiel, à distance, en ligne..).
Le suivi pédagogique fait partie intégrante de la formation. C’est une guidance, un temps de régulation. Le but du suivi pédagogique est d’accompagner l’apprenti dans l’élaboration de son projet professionnel en s’appuyant sur ses centres d’intérêts, ses capacités, en prenant en compte sa réalisation professionnelle

Grâce à leurs expériences de terrain, les apprentis jouissent d’une adaptabilité et d’une dextérité professionnelle amplifiée.

Accessibilité aux personnes en situation de handicap

La formation est accessible aux personnes en situation de handicap.
Pour plus d’information, veuillez contacter notre référent handicap :

aurore soulard

Développeur Apprentissage Référent handicap :
Aurore SOULARD
aurore.soulard@cfafhp-na.fr
05 33 09 19 16 / 06 43 72 36 03

C’est l’interlocuteur privilégié des apprentis en situation de handicap, il apporte des réponses personnalisées et adaptées à leurs besoins et à leur situation.
Le référent handicap écoute, dialogue avec l’environnement des personnes handicapées (formateurs des Instituts partenaires, maitres d’apprentissage des structures employeurs) afin de les sensibiliser et contribuer activement au projet de formation et d’insertion professionnelle.

Notre Institut de Formation Masseur Kinésithérapeute partenaire

IFMK la Croix Rouge Française à Bègles
Bât 22-25 rue Terre Neuves
33 130 Begles
Tel : 05 57 87 64 46
Site Internet : Masseur-Kinésithérapeute – Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Nouvelle-Aquitaine (croix-rouge.fr)