CFA FHP - 144 avenue du Médoc – 33320 EYSINES - Tel : 05 33 09 19 19 - Email : contact@cfafhp-na.fr

Le contrat d'apprentissage en quelques mots... C'est quoi ?

3 idées reçues sur l'apprentissage

Le diplôme n'a pas la même valeur

Les diplômes ou titres sont les mêmes.

Les référentiels (matières étudiées, compétences à acquérir…) et les évaluations sont strictement identiques, que l’on prépare la formation sous statut scolaire ou en apprentissage.

C'est pour les jeunes en difficulté scolaire

Tous les diplômes sont accessibles par la voie de l’apprentissage du CAP au Bac + 5.

La motivation est le critère le plus important.

Tous les jeunes peuvent réussir.

On ne peut pas poursuivre d'études après

L’apprentissage permet de rentrer rapidement dans le monde du travail, mais aussi de construire des parcours de formation de niveau supérieur toujours sous le statut d’apprenti ou retourner sous scolaire/étudiant.

Le diplôme

L’apprentissage permet de bénéficier d’un mode de formation en alternance qui associe formation théorique et immersion dans la vie de l’entreprise.

La formation théorique est assurée par un institut de formation partenaire du CFA FHP NA, seul habilité à délivrer un diplôme d’Etat ou un titre ou une certification professionnelle reconnus au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles).

Le contrat d’apprentissage permet donc d’acquérir à la fois un diplôme, sous le statut salarié, ainsi que de capitaliser une expérience professionnelle.

Les apprentis ont donc plus l’opportunité de se voir proposer un emploi en CDD ou en CDI à la fin de leur contrat. C’est donc une voie « d’excellence » pour intégrer le marché de l’emploi rapidement.

Suivant la formation initiale du candidat, le contrat d’apprentissage permet de préparer un diplôme du niveau 3 (CAP) au niveau 7 (BAC+5), mais également un titre ou une certification professionnelle reconnu au RNCP.

L’obtention d’un diplôme en apprentissage offre les mêmes possibilités de poursuite d’études et de débouchés que celle d’un diplôme classique, avec toutefois une expérience cumulée qui favorise une insertion professionnelle certaine.

Enfin, lorsqu’un contrat d’apprentissage est suivi d’un contrat de travail à durée indéterminée dans la même entreprise, la durée du contrat d’apprentissage est prise en compte pour le calcul de la rémunération et l’ancienneté du salarié (Article L 6222-16 du Code du travail), de plus, les années d’apprentissage sont prises en compte à 100 % pour les droits à la retraite.

Codification des diplômes en contrat d’apprentissage

Il existe deux types de code pour les diplômes en contrat d’apprentissage : le code diplôme de l’éducation nationale et le code RNCP.

Le code diplôme est une déclinaison spécifique à l’éducation nationale qui permet d’identifier les différents diplômes par niveau. Cette codification s’applique à l’ensemble des diplômes technologiques et professionnels relevant des ministères de l’éducation nationale et de l’agriculture, ainsi qu’à les autres diplômes et titres inscrits au RNCP dès lors qu’ils sont préparés en contrat d’apprentissage. Vous pouvez vous renseigner auprès de l’organisme de formation chargé de délivrer le diplôme ou directement sur le site de l’éducation nationale.

Le code RNCP d’un contrat d’apprentissage correspond au niveau de la qualification professionnelle visée par la formation tel qu’enregistré auprès du Répertoire National des Certifications Professionnelles. Ces codifications sont notamment accessibles sur le site de France Compétences.

Le Contrat

Le contrat d’apprentissage est un contrat de droit privé, dont les dispositions relèvent du code du travail. Il peut être conclut en CDI ou en CDD pour une période de 6 mois à 3 ans ou 4 ans pour une Personne en Situation de Handicap

Le temps de formation est compris comme du temps de travail. L’apprenti alterne entre la formation théorique et la formation pratique chez l’employeur

C’est un contrat tripartite de type particulier signé entre l’apprenti, l’employeur et le CFA sous la forme d’un Cerfa.

La date de début du contrat ne peut être ni antérieure ni postérieure à plus de 3 mois par rapport à la date de début de la formation en Institut.

La date de fin de contrat doit inclure la date de la diplômation du métier préparé.

La période d’essai est de 45 jours, consécutifs ou non, durant les périodes en entreprise, à compter de la date de signature du contrat.

Au sein de l’entreprise d’accueil, les apprentis sont des salariés à part entière : les règlements intérieurs, la convention collective, la mutuelle et autres avantages sociaux leur sont applicables sans aucune distinction. Les apprentis possèdent les mêmes droits et sont soumis aux mêmes obligations. Ils bénéficient d’une rémunération qui correspond à un pourcentage du SMIC.

Eligibilité

L’âge :
L’apprenti doit être admis dans l’un de nos Instituts de Formation partenaires et être âgé de 17 à moins de 30 ans à la signature du contrat d’apprentissage.

L’âge maximum est de 29 ans révolus (30 ans moins 1 jour).

L’âge maximum peut être porté à 34 ans révolus (35 ans moins 1 jour) dans les cas suivants :

• L’apprenti veut signer un nouveau contrat pour accéder à un niveau de diplôme supérieur à celui déjà obtenu

• Le précédent contrat de l’apprenti a été rompu pour des raisons indépendantes de sa volonté

• Le précédent contrat de l’apprenti a été rompu pour inaptitude physique et temporaire

Dans ces cas, il ne doit pas s’écouler plus d’1 an entre les 2 contrats.

Il n’y a pas d’âge limite dans les cas suivants :

• L’apprenti est reconnu travailleur handicapé

• L’apprenti envisage de créer ou reprendre une entreprise supposant l’obtention d’un diplôme (exemple : dispositif d’aide individualisée Acre, Nacre ou Cape)

• L’apprenti est une personne inscrite en tant que sportif de haut niveau

• L’apprenti n’obtient pas le diplôme ou le titre professionnel visé. Dans ce cas, l’apprentissage peut être prolongé pour 1 an maximum avec un nouveau contrat chez un autre employeur.

Etre admis dans un Institut de Formation :

Notre CFA a la particularité d’être « Hors les murs » et de confier les enseignements pédagogiques à des Instituts de Formation partenaires, nos Unités de Formation par Apprentissage (UFA).

La formation théorique est donc assurée par un institut de formation partenaire du CFA FHP NA, seul habilité à délivrer un diplôme d’Etat ou un titre ou une certification professionnelle reconnus au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles).

Nos formations du champ sanitaire et Médico-Social sont accessibles auprès des Instituts de Formation, saprès dépôt du dossier administratif comme pour les formations du diplôme d’Etat d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture, soit via Parcoursup pour les formations du diplôme d’Etat d’infirmier et masseur-kinésithérapeute.

Pour les futurs apprentis-es aide-soignant et auxiliaire de puériculture, les inscriptions auprès des instituts de formation se font directement selon les conditions suivantes (Arrêté du 12/04/2021) :

  • Etre sélectionné-e à l’issu d’un entretien avec un employeur pour un contrat d’apprentissage
  • Transmettre au CFA le dossier administratif comprenant :
    • Fiche contact dûment complétée
    • Copie de la pièce d’identité de l’apprenti-e
    • Une lettre de motivation avec description du projet professionnel de l’apprenti-e
    • Un CV
    • Tout document justifiant de l’effectivité des démarches réalisées en vue de la signature imminente du contrat d’apprentissage.

Pour les futurs apprentis-es infirmier et kinésithérapeute les inscriptions auprès des instituts de formation sont accessibles en apprentissage à compter de la deuxième année de formation.

Selon les conditions suivantes :

  • Etre sélectionné-e à l’issu d’un entretien avec un employeur pour un contrat d’apprentissage
  • Transmettre au CFA le dossier administratif comprenant :
    • Fiche contact dûment complétée
    • Une lettre de motivation avec description du projet professionnel de l’apprenti-e
    • Un CV
    • Bilans de stages des semestres précédemment validés
    • Relevés de notes des semestres précédemment validés

Pour les futurs apprentis-es secrétaire médicale et médico-sociale, l’inscription auprès de l’institut de formation de la Croix-Rouge est accessible en apprentissage à compter selon les conditions suivantes :

  • Etre sélectionné-e à l’issu d’un entretien avec un employeur pour un contrat d’apprentissage
  • Transmettre au CFA le dossier administratif comprenant :
    • Fiche contact dûment complétée
    • Une lettre de motivation avec description du projet professionnel de l’apprenti-e
    • Un CV

Recherche d’employeur :

Un peu comme un salarié traditionnel en recherche d’emploi, le candidat va devoir s’investir pour décrocher un contrat d’apprentissage.

CV, lettre de motivation ? Les éléments clés pour bien se présenter

Le CV, c’est la vitrine des expériences professionnelles et des diplômes mais aussi de la personnalité du candidat. C’est le premier document que l’employeur va découvrir : il faut donc réussir à le convaincre.

Consulter un CV presque parfait

La lettre de motivation est en quelque sorte une extension du CV : elle va permettre de se présenter plus en détails, de développer certains aspects du CV qui sont importants dans le cadre du métier pour lequel le candidat postule, mais également d’expliquer son projet professionnel.

Consulter une lettre de motivation

Pour réussir à décrocher un contrat d’apprentissage en entreprise, voici les règles de base à suivre :

  1. Définir son projet professionnel et le valider avec le CFA
  2. Rédiger son CV et sa lettre de motivation
  3. Cibler les entreprises dans lesquelles vous souhaitez travailler
  4. Solliciter son réseau : l’école, la famille, les amis, l’entourage…
  5. Envoyer des candidatures auprès des employeurs
  6. Relancer ses candidatures (d’abord par téléphone, puis par mail, une semaine après).

Si toutefois les candidatures auprès des employeurs n’aboutissent pas, le CFA prendra le relais pour un accompagnement à la recherche d’un terrain d’apprentissage en fonction de la domiciliation du candidat et du lieu de sa formation.

La rémunération

L’apprenti perçoit une rémunération brute mensuelle en pourcentage du SMIC, en fonction de son âge, de l’année d’exécution de son contrat d’apprentissage et de la nature de son employeur.

La durée du travail de l’apprenti, durée légale soit 35 heures/semaines, comprend le temps passé en entreprise, en stage et en cours.

En qualité de salarié et conformément au code du travail, sous réserve des dispositions contractuelles et conventionnelles plus favorables, l’apprenti bénéficie de 25 jours ouvrés (ou 30 jours ouvrables) par an de congés payés.

Jusqu’à un pourcentage du SMIC fixé à 79%, l’apprenti est exonéré de cotisations salariales. S’agissant de sa première année d’apprentissage, le taux horaire de l’apprenti de moins de 18 ans est fixé à 27% du SMIC.

L’apprenti est également exonéré de CSG et de CRDS

REMUNERATION DES APPRENTIS 2021

SMIC Code du Travail 1 554,58 €
Taux horaire pour 151,67 heures 10,25 €

* BASS / Branche Professionnelle du secteur sanitaire et social et médico-social à but non lucratif- Rémunération uniquement pour AS,AP, IDE, MK
Pour SMMS se reporter au tableau du secteur privé commercial

Un suivi personnalisé

En amont, le CFA FHP NA guide l’apprenti dans sa recherche d’employeur.

Dans les deux mois suivant la conclusion du contrat d’apprentissage :

  • Première évaluation du déroulement de la formation et de la mise en place du contrat d’apprentissage.
  • L’apprenti est convié, par le centre de formation d’apprentis, à un entretien chez l’employeur (dite “visite d’installation du contrat d’apprentissage).
  • L’employeur, le maître d’apprentissage (MA), le CFA, l’institut de formation partenaire (UFA unité de formation par apprentissage du CFA) participent à cet entretien.
  • Cette visite de démarrage du contrat d’apprentissage, permet d’informer l’apprenti, non seulement au travers des missions qui lui sont confiées (objectifs, contenu, déroulement, évolutions…) mais aussi vérifier les conditions d’intégration dans l’entreprise (procédure et outils d’accueil et d’intégration de l’apprenti transmis aux employeurs par le CFA dés la signature du contrat d’apprentissage).

Lors de cet entretien :

  • Présentation par le CFA du “livret d’apprentissage” outils de communication entre l’apprenti, le maître d’apprentissage et le CFA,
  • Présentation par l’UFA du “porte folio” outils d’accompagnement et d’évaluation entre l’apprenti, l’employeur et l’institut de formation
  • Présentation et signature de la charte d’engagement qualité entre l’Apprenti / le maitre d’apprentissage / le CFA
  • Présentation et signature du Règlement Intérieur du CFA FHP NA
  • De plus, tout au long du parcours, le CFA FHP NA apporte un accompagnement individualisé pour éviter toute rupture liée à des difficultés d’ordre social, financier ou matériel de l’apprenti : entretien de médiation avec l’employeur, visite de suivi dans la structure, accompagnement à la recherche d’un nouvel employeur en cas de rupture de contrat…
  • Dans le cadre de la formation pratique, l’apprenti est accompagné par un maître d’apprentissage assumant la fonction de tuteur.
  • Il contribue à développer son autonomie et est le garant de sa bonne intégration dans les services de l’établissement.

Le livret d’apprentissage :

Document de communication entre le CFA, l’entreprise et l’apprenti, remis à la suite de la signature du contrat d’apprentissage, il est à la fois :

  • Une source d’information permanente : Il inclut, les informations pratiques concernant les droits et devoirs de l’apprenti, l’organisation de l’alternance ; le Règlement Intérieur du CFA,
  • Une mémoire pour l’apprenti et son employeur : les entretiens avec le maître d’apprentissage constitue à la fois une  photographie et un document d’évaluation de la formation ;
  • Un outil de dialogue : il représente le contrat d’engagement conclu entre l’apprenti, son employeur, le maître d’apprentissage, le CFA. Ce contrat est la base de la formation pratique, du suivi qui en sera fait, des échanges qui seront organisés entre l’apprenti et tous ceux qui contribuent à sa formation et à la constitution de son expérience professionnelle ;
  • Un lieu de rencontre pour l’ensemble de ces partenaires et l’assurance d’une information commune dont l’apprenti est à la fois garant et témoin. Des échanges directs seront organisés tout au long de la période d’apprentissage, entre l’entreprise et le CFA.

La sécurisation du parcours, et la mise en œuvre d’un accompagnement individualisé :

Les parcours de formation, proposés en partenariat avec nos UFA, visent à développer chez l’apprenti un processus de questionnement et d’évolution qui se poursuivra tout au long de l’exercice professionnel et ne se réduit pas à l’acquisition exclusive de savoirs.

  • Chaque apprenti bénéficie d’un formateur référent et d’un suivi pédagogique individualisé permettant conseil et soutien.
  • Des entretiens individuels sont formalisés avec le formateur référent :
    • A la rentrée pour faire connaissance, repérer les ressources et difficultés au départ de la formation et si nécessaire mettre en place les moyens adaptés.
    • A mi- formation pour faire le point sur les acquisitions et sur le déroulement de sa formation.
    • En fin de formation pour réaliser un bilan global des acquisitions et porter l’appréciation de fin de formation.
  • D’autres entretiens peuvent être programmés sur rendez-vous avec le CFA et/ou l’UFA, soit à la demande de l’apprenti, de l’employeur ou du formateur référent afin d’analyser les difficultés rencontrées dans son parcours de formation théorique ou pratique et d’élaborer une stratégie avec l’ensemble des parties prenantes.
  • Des visites de stage sont effectuées par le formateur référent ou le coordinateur de stages de l’UFA, l’objectif est à la fois d’accompagner, mais aussi d’évaluer la pratique professionnelle. Les stages s’effectuent dans des secteurs de diverses disciplines/spécialités, ils contribuent à l’élaboration du projet professionnel de l’apprenti, à la construction de son identité professionnelle ainsi qu’au développement de ses capacités d’adaptation.
  • L’équipe pédagogique des UFA s’appuie sur une pédagogie active, sur l’analyse, la réflexivité et l’auto évaluation :
    • Présentation du référentiel de formation et d’évaluation auprès de l’apprenti ainsi et du maître d’apprentissage en début du parcours de formation lors de la visite dite d’installation du contrat d’apprentissage : Description des savoirs théoriques, procéduraux et pratiques (calendrier, programme de formation, modalités d’évaluation). Présentation des objectifs institutionnels et personnels que l’apprenti devra atteindre en fonction des échéances requises.
    • Temps collectifs de bilan et d’analyse de sa pratique professionnelle dans le cadre du groupe classe
    • Temps individuels de bilan, de préparation et d’exploitation des stages.
    • Interventions externes de professionnels issus du secteur sanitaire et des sciences humaines apportant les connaissances spécifiques en lien avec leur expertise.

Pour les apprentis dont l’employeur relève du secteur privé :

Frais d’hébergement, de restauration et de premier équipement

Si l’apprenti est locataire d’un logement privé, d’un foyer, d’un internat ou d’une résidence sociale, conventionnée ou non à l’APL, il peut bénéficier de l’aide Mobili-Jeune (financée par Action Logement, https://mobilijeune.actionlogement.fr), à hauteur de 100€/mois maximum pour une durée de 12 mois (calcul effectué sur le loyer, après déduction de l’aide au logement APL pour tout salaire mensuel brut inférieur ou égal à 100% du SMIC).
Prise en charge par l’OPCO dès lors que les dépenses sont présentées par l’apprenti au CFA :
– Dans le cas où l’apprenti est hébergé dans un foyer ou un internat : 6€ par nuitée (cumulable avec l’aide Mobili-Jeune).
– Frais de restauration : 3€ par repas, pendant les périodes de formation théoriques.
– Frais de premier équipement (exemple : tenue professionnelle) : plafonnés à 500 €

Pour les apprentis dont l’employeur relève du secteur privé ou du secteur public :
Logement inter-générationnel

L’association « Vivre avec »promeut la cohabitation inter-générationnel entre jeune et sénior à Bordeaux.

Elle propose deux formules :

• La formule conviviale : chambre meublée en échange d’une présence régulière, les séniors demandent une participation aux frais entre 100 et 150€/mois.

• La formule solidaire : chambre meublée sans autre obligation que le respect de la charte. Les séniors demandent une participation aux frais entre 100 et 150€/mois.

Opération Un Deux Toit :

Dispositif basé sur le partage du lieu de vie avec une offre de chambre chez l’habitant et un accompagnement à la contractualisation de la location. Lancé par la Région Aquitaine, ce service couvre l’ensemble du territoire de la région Nouvelle-Aquitaine

Rémunération

Les apprentis sont exonérés de la totalité des cotisations salariales légales ou conventionnelles, sur les rémunérations inférieures ou égales à 79% du SMIC. L’apprenti est également exonéré de CSG et de CRDS. Ceci se traduit par le fait que le salaire brut de l’apprenti est quasi équivalent au salaire net.

Il est également exonéré de l’impôt sur le revenu dans la limite du SMIC.

Coût de la formation en apprentissage

Prise en charge de l’intégralité des frais de scolarité (frais d’inscription + coût pédagogique, pour les apprentis infirmiers, remboursement de la CVEC)

Carte d’étudiant des métiers

Elle permet de bénéficier de réductions tarifaires (restauration, cinema, etc…)

Fonds social d’aide aux apprentis

En cas de difficultés financières pouvant entrainer une rupture du parcours de formation et du contrat d’apprentissage, les apprentis peuvent demander aux CFA une aide au titre du fonds social d’aide aux apprentis pouvant aller de 100€ à 1000€ maximum par an et par demandeur.

Permis de conduire

Une aide au financement au permis de conduire de catégorie B est octroyée à hauteur de 500€ sur justificatif de la facture de l’auto-école datant de moins d’un an.

Prêt d’ordinateur

Possibilité sur demande, d’un prêt d’ordinateur portable pour la durée de la formation moyennant signature d’une convention de mise à disposition ainsi que d’un chèque de caution non encaissé.

Personne en Situation de Handicap

Un employeur qui souhaite recruter un apprenti en situation de handicap bénéficie d’aides financières et matérielles complémentaires aux aides de droit commun.

La durée du contrat d’apprentissage (de 6 mois à 3 ans) peut être portée à 4 ans lorsque la qualité de travailleur handicapé est reconnue auprès de l’apprenti.

Possibilité de conclure un contrat à temps partiel pour les personnes reconnues en tant que travailleurs handicapés

Secteur Privé :

Bénéficiez d’aides auprès de l’AGEFIPH (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapée)

Secteur Public :

Bénéficiez d’aides auprès de FIPHFP Emploi Handicap (Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique)
Pour plus d’information, veuillez contacter notre référent handicap :

Aurore SOULARD
aurore.soulard@cfafhp-na.fr
05 33 09 19 16 / 06 43 72 36 03

Afin d’apporter un service et une aide complète, le référent handicap du CFA FHP NA travaille en partenariat avec le réseau local des acteurs du handicap : Cap Emploi, AGEFIPH, OETH, FIPHFP…

C’est l’interlocuteur privilégié des apprentis en situation de handicap, il apporte des réponses personnalisées et adaptées à leurs besoins et à leur situation.

Le référent handicap écoute, dialogue avec l’environnement des personnes handicapées (formateurs des Instituts partenaires, maitres d’apprentissage des structures employeurs) afin de les sensibiliser et contribuer activement au projet de formation et d’insertion professionnelle.

Mobilité européenne ou internationale des apprentis

Encourager les apprentis à vivre une expérience professionnelle à l’étranger.

Dans le cadre du contrat d’apprentissage, il est possible de réaliser une partie du contrat à l’étranger. Cette mobilité peut concerner la période de formation théorique et/ou la formation pratique en entreprise. Elle peut se réaliser au sein de l’Union européenne ou en dehors de celle-ci (en cas de mobilité hors UE, la couverture sociale de l’alternant devra être assurée par l’adhésion à une assurance volontaire, sauf si des conventions internationales prévoient le maintien de la couverture sociale française dans le pays d’accueil).

La partie du contrat exécutée à l’étranger ne peut excéder un an dans le cadre du contrat d’apprentissage et la durée d’exécution du contrat en France doit être d’au moins 6 mois.

Une convention conclue entre l’alternant, l’employeur en France, l’employeur à l’étranger, l’organisme ou centre de formation en France et, le cas échéant, à l’étranger, peut organiser cette mobilité (un modèle de convention de mise en veille est défini par arrêté ministériel).

Si la mobilité internationale n’excède pas 4 semaines, elle peut donner lieu à la signature d’une « convention de mise à disposition » de l’alternant.

Pendant les périodes de mobilité à l’étranger, l’alternant n’est plus sous la responsabilité de l’employeur français : en particulier, celui-ci n’a plus à lui verser de rémunération. Toutefois, l’OPCO peut prendre en charge tout ou partie des frais liés à cette mobilité (charges sociales, frais annexes…).

Pour en savoir plus sur les possibilités de mobilité à l’étranger des apprentis, consulter le Kit de la DGEFP à destination des CFA et de leurs apprentis et contactez notre référent mobilité :

Sylvie HIVERT
sylvie.hivert@cfafhp-na.fr
05 33 09 19 15 / 07 88 19 85 45

A pour objet d’assurer le bon fonctionnement de l’établissement et la sécurité de tous. Il définit des règles de comportement au regard des droits et devoirs de chacun et s’applique à tous. Soumis au Conseil de Perfectionnement, voté au Conseil d’Administration, il n’est pas immuable. II peut être modifié pour tenir compte de l’évolution des lois, des règlements, des réformes et des transformations de la société. Le Règlement Intérieur du CFA FHP NA est inclus dans le livret d’apprentissage.

Le Règlement Intérieur et communiqué à l’apprenti dès la signature de son contrat d’apprentissage et expliqué lors de la réunion de démarrage organisé par le CFA dans les 2 mois suivant la conclusion du contrat d’apprentissage.

Les équipes du CFA FHP Nouvelle Aquitaine s’engagent à faire respecter le règlement intérieur dans le but de donner le maximum de chances aux apprentis désireux de réussir leur diplôme et leur vie professionnelle.

Les apprentis du CFA étant des salariés en formation alternée. Ils doivent se conformer à la fois :

  • Aux articles du Code du Travail, régissant plus précisément les relations contractuelles entre apprenti et employeur,
  • Au Règlement Intérieur de l’entreprise signataire du contrat d’apprentissage
  • Au Règlement intérieur de l’entreprise signataire de la convention de stage (périodes de stages effectuées en dehors de chez l’employeur)
  • Au Règlement Intérieur de l’établissement dans lequel se déroule sa formation.
  • Au Règlement Intérieur du CFA, pour tenir compte des spécificités du CFA hors les murs

En effet, lorsque la formation se déroule en entreprise ou à l’institut de formation déjà dotés d’un règlement intérieur, l’apprenti est soumis au respect du règlement intérieur applicable au sein de l’UFA, de l’établissement employeur ainsi que de l’établissement dans lequel il effectue les stages obligatoires.

La sécurisation du parcours, et la mise en œuvre d’un accompagnement individualisé :

Les parcours de formation, proposés en partenariat avec nos UFA, visent à développer chez l’apprenti un processus de questionnement et d’évolution qui se poursuivra tout au long de l’exercice professionnel et ne se réduit pas à l’acquisition exclusive de savoirs.

  • Chaque apprenti bénéficie d’un formateur référent et d’un suivi pédagogique individualisé permettant conseil et soutien.
  • Des entretiens individuels sont formalisés avec le formateur référent :
    • A la rentrée pour faire connaissance, repérer les ressources et difficultés au départ de la formation et si nécessaire mettre en place les moyens adaptés.
    • A mi- formation pour faire le point sur les acquisitions et sur le déroulement de sa formation.
    • En fin de formation pour réaliser un bilan global des acquisitions et porter l’appréciation de fin de formation.
  • D’autres entretiens peuvent être programmés sur rendez-vous avec le CFA et/ou l’UFA, soit à la demande de l’apprenti, de l’employeur ou du formateur référent afin d’analyser les difficultés rencontrées dans son parcours de formation théorique ou pratique et d’élaborer une stratégie avec l’ensemble des parties prenantes.
  • Des visites de stage sont effectuées par le formateur référent ou le coordinateur de stages de l’UFA, l’objectif est à la fois d’accompagner, mais aussi d’évaluer la pratique professionnelle. Les stages s’effectuent dans des secteurs de diverses disciplines/spécialités, ils contribuent à l’élaboration du projet professionnel de l’apprenti, à la construction de son identité professionnelle ainsi qu’au développement de ses capacités d’adaptation.
  • L’équipe pédagogique des UFA s’appuie sur une pédagogie active, sur l’analyse, la réflexivité et l’auto évaluation :
    • Présentation du référentiel de formation et d’évaluation auprès de l’apprenti ainsi et du maître d’apprentissage en début du parcours de formation lors de la visite dite d’installation du contrat d’apprentissage : Description des savoirs théoriques, procéduraux et pratiques (calendrier, programme de formation, modalités d’évaluation). Présentation des objectifs institutionnels et personnels que l’apprenti devra atteindre en fonction des échéances requises.
    • Temps collectifs de bilan et d’analyse de sa pratique professionnelle dans le cadre du groupe classe
    • Temps individuels de bilan, de préparation et d’exploitation des stages.
    • Interventions externes de professionnels issus du secteur sanitaire et des sciences humaines apportant les connaissances spécifiques en lien avec leur expertise.

Témoignages

Étudiante en troisième année au sein de l’Institut Croix Rouge de Bègles, j’ai la chance de pouvoir être accompagnée tout au long de ma 3ème et dernière année vers l’obtention de mon DE d’infirmier grâce à la Clinique d’Arcachon.

C’est en Septembre 2020 que la clinique me propose de m’accompagner à devenir infirmière via la voie de l’apprentissage. Ce parcours de formation peut être accessible néanmoins dès la deuxième année de formation en soins infirmiers.

 

Cette opportunité est encore peu exploitée par les étudiants infirmiers souvent par une méconnaissance de cette alternance.

Elle permet la création d’un contrat à durée déterminée entre l’employeur-l’IFSI et le centre de formation des apprentis.

Durant cette année de professionnalisation, mon maitre d’apprentissage adapte mon parcours de formation en fonction de mes souhaits en tant que future diplômée.

 

Être apprentie me permet, durant mes stages, d’être en immersion avec les équipes pluridisciplinaires.

Lors de ce contrat, l’apprenti s’engage à un quota d’heures en tant qu’aide-soignant hors des cours et des stages.

Il est vrai, cependant, que cela demande une réelle organisation entre examens, stages et mémoire.

 

Or, ce contrat d’apprentissage détient de nombreux avantages aussi bien sur le plan financier qu’humain. Il me permet d’acquérir une solide expérience professionnelle grâce aux connaissances pratiques sur le fonctionnement des services que je côtoie dans mon quotidien et diminue les interrogations sur l’insertion professionnelle future. En devenant salarié d’un établissement, une relation de confiance s’installe obligatoirement entre les équipes et l’étudiant.

Les équipes au sein de la clinique restent très pédagogues et m’offrent un excellent encadrement.

Cette voie d’apprentissage permet de gagner de l’autonomie, de la confiance en soi et de l’adaptabilité atténuant alors les craintes d’une jeune diplômée et de faire un pas de plus vers ce métier si passionnant.

Manon. M. ESI 3ème année.